La nutrithérapie, par le Docteur Rémi Gressard

Cette thérapeutique vise à optimiser les apports nutritionnels et surtout à supplémenter les patients avec des doses plus ou moins fortes de «molécules nutritionnelles» types vitamines, minéraux ou autres, dans un but préventif, curatif ou associées aux médicaments classiques afin d'optimiser l'action de ces derniers, voir d'en réduire les doses ou de les substituer et enfin, d'éviter certains effets secondaires

Toutes les enquêtes nutritionnelles montrent par ailleurs que les apports recommandés ne sont pas présent dans l’assiette. Les manques peuvent aller d’environ 30% pour la vitamine C jusqu’à 90% pour la vitamine E !

Ceci est dû à plusieurs facteurs, dont le premier est la sédentarité.

En effet il y a un siècle et demi nous dépensions environ 5000 calories et bien sûr nous mangions la même quantité de calories. Ceci est dû au fait qu'il n'y avait pas de voitures, par d'ascenseur, etc. Nous avions une activité physique plus intense.

La sédentarité fait qu'aujourd'hui nous ne dépensons plus qu'environ 2000 calories. Bien sur, nous ne mangeons que 2000 calories. Heureusement, sinon nous serions tous obèses.

La contrepartie négative est qu'en divisant par plus de deux la ration alimentaire, nous avons deux fois moins de vitamines et de minéraux.

De plus, les procédés de conservation, les engrais et les pesticides détruisent un certains nombre de vitamines et de minéraux et la pollution est également un facteur de surutilisation de ses nutriments essentiels.

Voilà pourquoi il est difficile de trouver dans l'assiette la quantité nécessaire de vitamines et de minéraux, ce qui nous obligerait à nous supplémenter avec des compléments nutritionnels.