Minéraux

Les minéraux alimentaires sont les éléments chimiques indispensables pour les organismes vivants, autres que le  quatre éléments de base à savoir, le carbone, l'hydrogène, l'azote et l'oxygène qui sont présents dans presque toutes les molécules organiques.

On utilise le terme «minéral» simplement pour décrire  les éléments les moins courants dans l'alimentation. Certains sont plus lourds que les quatre cités, y compris plusieurs métaux, qui se produisent souvent sous forme d'ions (des espèces chimiques électriquement chargées) dans le corps.

Toutes les formes de vie connues nécessitent un équilibre électrolytique subtile et complexe entre l'environnement intracellulaire et extracellulaire. En particulier, cet équilibre est important dans la régulation de l'hydratation du corps ainsi que du pH du sang, et sont essentiels pour les fonctions nerveuses et musculaires.

Le tissu musculaire et les neurones sont, tous les deux, considérés comme des tissus électriques du corps. Les muscles et les neurones sont activés par l'activité électrolyte entre le liquide extracellulaire ou le fluide interstitiel, et le liquide intracellulaire. Les électrolytes peuvent entrer ou sortir de la membrane cellulaire par le biais des structures de protéines spécialisées intégrées dans la membrane plasmique appelé les canaux ioniques. Par exemple, la contraction musculaire dépend de la présence de calcium (Ca 2 +), sodium (Na +), et le potassium (K +). Sans un niveau suffisant de ces électrolytes essentiels, une faiblesse musculaire ou des contractions musculaires graves peuvent se produire.

Certains diététiciens recommandent que ces éléments soient fournis à partir d'aliments dans lesquels ils se produisent naturellement, ou tout au moins en tant que composés complexes, ou parfois même à partir de sources naturelles inorganiques (tels que le carbonate de calcium à partir de coquilles d'huîtres broyées). Certains minéraux sont absorbés beaucoup plus facilement dans les formes ioniques présents dans ces sources. D'autre part, les minéraux sont souvent artificiellement ajoutés à l'alimentation sous forme de suppléments, le plus célèbre est probablement en iode du sel iodé qui empêche le goitre.

Il existe deux catégories de minéraux  en fonction de la quantité nécessaire au bon fonctionnement du métabolisme :

  • Les éléments principaux ou macro-éléments dont les apports nutritionnels conseillés sont supérieurs à 400 mg:
  • Les éléments traces ou oligo-éléments dont les apports nutritionnels conseillés sont inférieurs à 20 mg:
Minéraux Rôles Manifestations cliniques des carences

Calcium
  • Solidité des os
  • Bon pour le coeur et le système nerveux
  • assure la coagulation du sang
  • Caries
  • Ostéoporose
  • Nervosité
  • Crampes
  • Convulsions et tétanies

Cuivre
  • Permet le passege du fer dans le sang
  • Active certaines enzymes protectrices de l'oxydation
  • Antistress
  • Pigmente la peau (mélanine)
  • Anémie
  • Fatigue
  • Dépigmentation
  • Susceptibilité aux infections

Fer
  • Anti-anémie
  • Stimule les défenses immunitaires
  • Diminution des performances physiques et intellectuelles
  • Anémie, fatique, frilosité
  • Irritabilité, tendances dépressives
  • Susceptibilité aux infections

Magnésium
  • Equilibre psychique
  • Antistress
  • Anti-infectieux
  • Spasmophilie
  • Irritabilité, insomnie
  • Faiblesse musculaire
  • Fatigue

Manganèse
  • Antiallergique
  • Améliore la mémoire
  • Irritabilité
  • Palpitations
  • Majore les manifestations allergiques

Sélénium
  • Antioxydant
  • Retarde le vieillissement
  • Détoxifie des polluants et métaux lourds (plomb, mercure, arsenic, cadmium)
  • Stimule les défenses immunitaires
  • Fatigue
  • Susceptibilité aux infections
  • Vieillisement précoce

Zinc
  • Bon pour la peau, les os, la fertilité
  • Stimule les défenses immunitaires
  • Cicatrisant
  • Gardien du goût
  • Antioxydant
  • Difficulté de cicatrisation
  • Ongles cassants ou tachés de points blancs
  • Perte de goût, de l'appétit
  • Retard de croissance chez les enfants
  • Stérilité
  • Susceptibilité aux infections
Français