Cuivre

Description

L'organisme d'un homme adulte renferme environ 100 mg de cuivre. Il intervient dans la qualité des cartilages, la minéralisation de l'os, la régulation des neurotransmetteurs, l'immunité et le métabolisme du fer. Il est aussi essentiel au fonctionnement du myocarde, muscle très exigeant en glycolise aérobie. Il joue aussi un rôle ambivalent dans le stress oxydatif : il participe à l'élimination des radicaux libres de l'oxygène, mais inversement, sous forme libre, il est capable de générer des radicaux libres.

Les différentes formes de cuivre alimentaire constituent dans le tube disgestif un pool commun de cuivre, absorbé de façon homogène. l'absorption intestinale réelle du cuivre est de 20 à 40% chez l'homme. Un apport important de zinc peut, par copétition, affecter l'absorption et la rétention du cuivre. L'alcool peut aussi diminuer l'absorption du cuivre. En revanche, un apport important en protéines ou en acides aminés améliore l'absorption du cuivre, mais s'accompagne d'une élimination urinaire accrue.

Les sources de Cuivre

Voir la liste des aliments apportant le plus de Cuivre

Les besoins

La valeur 100% ANC dans le Nutritiomètre® correspond à 1,5 mg par jour pour un homme adulte, et 2 mg par jour pour une femme adulte.

Au delà de valeurs de 35 mg d'apport de cuivre par jour, des effets délétères peuvent être produits chez l'Homme. Ceci correspondrait à des valeurs ANC de l'ordre de 1 700% dans le Nutritiomètre®.

(Source : "Apports nutritionnels conseillés pour la population française", du CNERNA-CNRS. Edition coordonnée par Ambroise Martin.)

Français